L’inspiration du mois de mars

Content

31 Mar. 2022

Ce mois de mars, Alchimy le finit en vous présentant ses inspirations mensuelles. Cette fois-ci encore, ce sont les lectures qui ont gagné le trio de tête. Nous retrouvons trois livres bien différents : un magazine sur la figure emblématique, aussi controversée qu’adorée et intrigante, la reine d’Angleterre ; un essai féministe sur les sorcières, la chasse au moyen-âge et les effets boule de neige culturels du patriarcat et de la place de la femme en société ; enfin un roman épique sur le moyen-âge justement, des personnages mineurs qui se retrouvent pris au piège dans des événements majeurs de l’histoire. Un point commun ressort : la femme a une place centrale dans toutes ces lectures. 

Par Anne-Sophie
 Temps de lecture : 4 min

Inspiration #1 La lecture de Gianina, féministe – Sorcières : la puissance invaincue des femmes, Mona Chollet

Le chemin vers l’égalité des genres est encore long et semé d’idées reçues répétées depuis des siècles, de génération en génération. Cet ouvrage féministe de référence, signé de la plume de Mona Chollet, permet de pointer du doigt la figure de la “femme sorcière” dans notre société actuelle. 

Image négative héritée de la Renaissance dont l’autrice met en exergue les fondements, plus aberrants les uns que les autres. Il fût une époque où des femmes étaient brûlées vives et écartées de la société pour s’être affranchies de la domination masculine. Tout au long de ma lecture, je ne pouvais m’empêcher de me demander : “Et si on avait affligé ça aux hommes ?” ; “Pourquoi une femme libre fait-elle si peur aux hommes ?” ; “Comment l’humanité a pu laisser se perpétrer de telles atrocités envers les femmes ?”… 

Le féminisme vu par Mona Chollet

Si aujourd’hui les femmes libres ne sont plus tuées au sens littéral (en Occident), elles n’en sont pas moins freinées dans leur autonomie et liberté par des siècles d’idées reçues sur la valeur de la femme. A force de nous le répéter, on a fini par le croire… Ce livre est donc un électrochoc qui nous rappelle à quel point les libertés acquises sont précises ; et à quel point nous n’avons pas fini de nous battre pour les conserver. 

Malheureusement, encore aujourd’hui, certaines femmes se font appeler “sorcière” ou sont perçues comme telles. Notamment si une femme est trop indépendante au regard de notre société encore patriarcale ; si une femme qui fait le choix d’être nullipares (sans enfant) ; si une femme qui vieillit sans contrer les signes naturels de l’âge. 

Ce livre est d’utilité publique et à mettre entre toutes les mains pour avancer vers plus d’égalité, de tolérance, d’ouverture d’esprit. 

Inspiration #2 La lecture d’Anne-Sophie, éclairante : Les Piliers de la terre, Ken Follett

Je nourris un amour débordant pour l’Angleterre, son histoire, sa littérature, ses acteurs et actrices… Depuis bien longtemps. Les Piliers de la terre est un classique contemporain que je devais lire depuis longtemps. Un véritable pavé que j’avais délaissé pour des lectures plus légères. Finalement je l’ai dévoré plus rapidement que prévu !

L’époque moyenâgeuse fascine bon nombre d’individus. Une époque chaotique, aussi captivante que cruelle et violente. Une violence, d’ailleurs, qui choque de par son impunité. Le manque d’empathie, de règles de l’époque peut choquer. Même si en y regardant de plus près, le privilège, la corruption, la violence, la guerre… Tout ceci n’a changé que dans la forme. Mais je m’égare. Conséquemment, dans ce livre, je me suis autant attachée à certains personnages que j’en ai haï profondément d’autres. 

Ce roman reprend des faits réels de cette époque troublée. Ken Follett, l’auteur, y intègre des petites gens qui auraient pu jouer un rôle mineur ayant un impact majeur sur les événements de l’Histoire. L’auteur déroule cette chronologie d’une main de maître. On y croit dur comme fer. Les personnages et tout ce qu’ils vivent sont criants de vérité. On ne peut qu’apprécier la façon remarquable qu’a l’auteur d’imbriquer les faits et actions mineures dans l’Histoire avec un grand H. Une lecture qui m’a marquée et à laquelle je continuerai de songer pendant longtemps encore.

Inspiration #3 La lecture de Marie-Audrey, inspirante : Légende n°4

La reine, ce personne de conte de fée bien réel

Nous vivons à une époque extraordinaire car nous vivons en même temps que la reine Elizabeth II. Une femme qui a vécu une vie incroyable, une vie digne d’être retracée dans de grands films ou de grandes séries. C’est ce qui s’est heureusement produit avec respect, compréhension et attention. Les épreuves qu’elle a traversées et les victoires qu’elle a remportées durant sa carrière et sa vie ; les deux sont plus que superposées, elles sont mélangées) donnent une leçon d’humilité. 

Cette “femme ordinaire, placée dans une situation extraordinaire” (“Une poésie bienvenue”, Stéphane Bern) est bien présente dans toutes les cultures ; de la tasse achetée dans une boutique attrape touriste à l’Art. Sa prestance irradie l’imagination des artistes, d’Andy Warhol aux Beatles. 

À l’heure du Jubilé de Platine, événement fédérateur, cette lecture tombe sous le sens pour toute personne intéressée par cette figure, ce monument de l’histoire britannique (notre contemporaine, une aubaine !). Un article explique justement son regain de popularité auprès de la nation et du reste du monde. Vous trouverez des personnes de toute classe sociale que cette femme fascinent et qui célébreront son règne. 

Pourquoi la graphiste qui est en moi saute de joie

Cette revue nous apporte un regard neuf, perspicace et éclairé sur la question. En tant que graphiste, je porte un intérêt tout particulier à la place de la reine dans le monde créatif, à ses choix et à son influence dans l’art et la mode. Ainsi, j’apprécie tout particulièrement l’article “Le sacre des couleurs vives”, de Michel Pastoureau (un génie de la couleur, au passage) qui parle des couleurs, de ses tenues : “Motifs, ornements, fioritures et bariolages sont bannis de sa garde-robe, non seulement parce que seul l’uni est élégant, digne, pleinement aristocratique, mais aussi parce que la reine se doit de pratique une sorte d’’héraldique de la couleur’.” Ses tenues ne relèvent pas du “mauvais goût” qu’on leur attribue souvent à tort. 

Les couleurs et les tenues de la reine d'Angleterre

La mise en page de la revue entière est originale à souhait, elle fait briller l’œil des professionnels ou amoureux de l’impression ! Les graphistes se sont manifestement amusés à faire des jeux typos, tout en effectuant un travail remarquable sur la micro typo justement. Des détails sont présents partout, si tant est que le lecteur a l’œil affûté. J’avoue ainsi être fan de ce format atypique, du papier choisi… Bref, tout !

Ce furent les inspirations du mois de mars. Alors, vous a-t-on donné envie de vous immerger dans la vie d’une figure historique ou contemporaine ? Ou bien de philosopher sur une cause qui vous tient à cœur ?

Stories

À lire également…

Les Alchimystes ont rédigé d’autres articles associés à cette thématique. N’hésitez pas à les consulter…

Join the team,
Be an Alchimyst !

Envoies nous ton Book, CV et ta plus belle déclaration à :
job@agence-alchimy.fr

Parlons projet, Challengez-nous !

    Alchimy

    *Champs obligatoires
    En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande de rappel. Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter nos mentions légales