Un mois d’octobre terrifiant

Content

27 Oct. 2022

L’automne fait naitre d’étranges passions et envies : se mettre au chaud sous un plaid le soir avec une tasse fumante, regarder des films légers, manger des plats gourmands et réconfortants… Parallèlement, octobre est le mois de l’horreur, avec des maisons décorées de citrouilles et sorcières, l’envie de regarder un film d’horreur le 31 octobre pour participer à la célébration. Alors, chez Alchimy, on a réalisé ce qu’on fait de mieux : l’alchimie. En l’occurrence, l’alchimie entre automne et halloween, entre réconfort et horreur, entre le visuel et le goût. Découvrez nos recettes délicieusement cauchemardesques…

Par Anne-Sophie
 Temps de lecture : 5 min

Les recettes des Alchimystes

La Babka sanglante

Tremblerez-vous d’effroi devant le sort réservé à cette innocente Babka ?

Pour octobre, la Babka est notre parfaite première victime. Elle sera dégustée rapidement par les plus gourmands pendant que la brioche est encore ultra moelleuse et humide. La recette de cette succulente Babka a été subtilisée à Cora Bossuet, dite la Freeglaneuse, créatrice culinaire vegan et gérante de Graines et Cailloux à Bordeaux.

Voici comment nous l’avons adaptée aux goûts des Alchimystes.

Ingrédients :

Pour la pâte briochée:

  • 320g de farine de blé t55
  • 2cc de mélange pumpkin spices (cannelle et mélange pain d’épices)
  • 45g de sucre de coco
  • Une belle pincée de sel
  • 20g de levure boulangère fraîche
  • 150g de purée de courge (faite maison, s’il-vous-plaît !)
  • 30g de margarine
  • 10cl de lait végétal (moins, si la purée est trop liquide)

Garniture:

  • 160g de purée de courge
  • 60g de sirop d’érable
  • 2cc de poudre de cacao
  • 1cc de cannelle
  • 2cc de purée de châtaigne

Instructions :

  • Dans un grand récipient, placez la farine mélangée aux épices d’un côté puis le sucre et le sel d’un côté, et émiettez la levure de l’autre. La levure ne doit pas être en contact avec le sel.
  • Ajoutez la purée de courge et la margarine molle puis commencez à pétrir à la main ou activez le mode pétrissage sur votre robot.
  • Ajoutez le lait végétal, puis pétrissez 10 minutes à la main ou 20 minutes au robot jusqu’à ce que la pâte soit bien souple et non collante.
  • Mettez ensuite la pâte dans un récipient recouvert d’une charlotte et mettez au frigo pour toute une nuit (10 à 12h).
  • Le lendemain, reprenez votre pâte : dégazez-la, pétrissez un peu avant de la séparer en deux.
  • Étalez la pâte et faites-en deux rectangles (ce seront les deux parties de la tresse).
  • Mélangez les ingrédients de la garniture et étalez-la sur la surface de chaque rectangle (en laissant une marge sur les bords).
  • Roulez la pâte sur elle-même dans le sens de la largeur pour obtenir un long rouleau et refermez bien-le bien pour ne pas que la garniture ne s’échappe pendant le tressage.
  • Tressez les deux parties.
  • Placez la babka dans un moule à cake tapissé de papier cuisson, puis mettez la pâte en seconde pousse dans un endroit chaud pendant une heure (typiquement votre four éteint ou allumé au minimum).
  • Préchauffez le four à 180°.
  • Ça y est ! C’est le moment de passer la victime au four… Faites cuire la babka 30 à 40 minutes à 180° tout en surveillant.
  • Laissez la refroidir avant de la démouler.
  • Enfin, tranchez cette magnifique babka et faites-en qu’une bouchée ! 🔪

Une recette pour tous. Car elle met d’accord toute la famille et peut être consommée par tous et toutes, qu’importent les régimes alimentaires.

Restez aux aguets, d’autres contenus d’halloween pourraient bien nous avoir inspirés. Qui plus est, vous encourager à célébrer Halloween à votre tour.

Les mini-cheesecakes empoisonnés

Vos invités n’oublieront pas votre diner party de sitôt !

Notre prochaine gourmandise est à tomber (sans se relever). Elle contient un ingrédient mystère qui fera un sacré effet sur vos invités.Il était trop difficile pour les Alchimystes de choisir entre babka et cheesecakes d’automne alors ce n’est pas une recette qui a été réalisée, mais bien deux ! La Freeglaneuse raffole des recettes à base de courge et nous avons donc puisé à nouveau dans ses archives de blog pour dégoter la recette des pumpkin cheesecakes. Une alchimie intéressante entre le salé du miso et le sucré du sirop d’érable.

Pâtissant avec les ingrédients que l’on a et que l’on trouve, la recette originale a été quelque peu altérée de la manière suivante.

Ingrédients (environ 6-8 cheesecakes) :

Base :

  • 2cc de miso blond
  • 60g de purée de châtaigne
  • 60g de sirop d’érable
  • 2cs de lait végétal
  • 160g de farine de blé

Appareil :

  • 135g de purée de courge
  • 15g de purée de cajou
  • 180g de tofu soyeux
  • 20g de sucre de coco
  • 25g de fécule de maïs
  • 1cc de mélange pain d’épices

Caramel pecan miso :

  • 15g de sirop d’érable
  • 10g de miso blond
  • 15g de purée de châtaigne
  • 1 fiole d’ingrédient mystère (« Et un peu de vitriol !« )

Instructions :

  • Commencez par faire la base des cheesecakes en mélangeant les ingrédients dans l’ordre.
  • Étalez la pâte à l’aide d’un rouleau et découpez des cercles (avec des emporte-pièces, un verre ou un couteau) afin de pouvoir les insérer dans votre moule à mini-cakes, selon sa taille. Avec le moule que nous avons utilisé, nous avons pu faire huit cakes.
  • Passez à l’appareil : dans un mixeur à lames en S, mixez les ingrédients, puis versez sur les bases dans les mini-moules.
  • Faites cuire 30 minutes à 180°.
  • Passons alors du chaud au froid ! Laissez refroidir au moins 3h au frigo.
  • Au moment de servir, mélangez les ingrédients du caramel – en n’oubliant pas d’ajouter l’ingrédient mystère qui fait tout le mordant de la recette – et étalez sur le dessus.
  • Enfin vient le moment de servir cette merveille sucrée et corsée…

There is a ghost in this house, Oliver Jeffers

Oliver Jeffers est un artiste, auteur et illustrateur irlandais. Il est surtout connu pour ses livres pour enfants, dont le style d’illustration est unique et dont les sujets originaux et matures ne laissent pas insensibles.

Dans There is a ghost in this house, une petite fille vit dans une maison qu’elle pense hantée. Mais elle n’a jamais vu de fantôme pour confirmer ses suspicions. Elle adorerait pourtant pouvoir en apercevoir rien qu’un seul, afin de savoir à quoi ils ressemblent.

Le lecteur a ainsi le plaisir de découvrir à quoi ressemblent ces adorables fantômes qui hantent ce vieux manoir grâce à un système de calques. En effet, les fantômes sont bien présents, cachés, vagabondant, mais ne se montrent jamais à la petite fille…

Aussi, Oliver Jeffers parvient à utiliser un classique de l’horreur et du paranormal (une maison hantée et des fantômes qui y errent) pour en faire une œuvre singulière, charmante qui plaira autant aux adultes qu’aux enfants qui s’amuseront à imaginer où sont les fantômes avant de tourner la page. Quelle meilleure lecture pour un (grand) enfant pour le mois d’octobre ?

Stories

À lire également…

Les Alchimystes ont rédigé d’autres articles associés à cette thématique. N’hésitez pas à les consulter…

Join the team,
Be an Alchimyst !

Envoies nous ton Book, CV et ta plus belle déclaration à :
job@agence-alchimy.fr

Parlons projet, Challengez-nous !

    Alchimy

    *Champs obligatoires
    En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande de rappel. Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter nos mentions légales